Tag Archives: Industry

Book: The Birth of an Indian Profession. Engineers, Industry and the State, 1900-1947, by Aparajith Ramnath

The Birth of an Indian Profession. Engineers, Industry and the State, 1900-1947.

by Aparajith Ramnath

Oxford University Press, India, 2017

Charting the development of the engineering profession in India from 1900 to 1947, The Birth of an Indian Profession is the first synoptic history of engineers in modern India. Through detailed case studies of public works, railways, and industrial engineers, this book argues that changes in the profession were both caused by and contributed to industrialization in the country.

https://india.oup.com/product/the-birth-of-an-indian-profession-9780199469871

Book : Une histoire des ingénieurs civils des mines

Marco Bertilorenzi, Jean-Philippe Passaqui et Anne-Françoise Garçon, Entre technique et gestion, une histoire des « ingénieurs civils des mines », XIXe-XXe siècles, Paris, Presses des Mines, 2016

Présentation générale 

Les « ingénieurs civils des mines », longtemps restés dans l’ombre de ceux du Corps des mines, ont pourtant exercé une influence décisive dans le processus d’industrialisation en France et ailleurs. Issus tout d’abord des Écoles des mines de Paris et de Saint-Étienne, auxquelles se sont ensuite ajoutées celles d’Alès, de Douai, de Nancy, et enfin de Nantes et d’Albi, les ingénieurs civils des mines ont été, au cours des XIXe et XXe siècles, des acteurs majeurs, omniprésents, de l’industrialisation.

À quoi est due une telle réussite ? Le « complexe technique » des mines est intrinsèquement lié à d’autres industries, telles que la métallurgie et la chimie, et implique la maîtrise de compétences diversifiées, étoffées, afin de mener une exploitation rationnelle des ressources nationales. Cependant, les seules compétences techniques sont insuffisantes ; elles doivent être associées à une maîtrise complète de la gestion et de l’administration d’une entreprise industrielle, un savoir-faire dont disposent les ingénieurs civils des mines.

Continue reading

Book : Imperial Technoscience by Amit Prasad

 

The origin of modern science is often located in Europe and the West. This Euro/West-centrism relegates emergent practices elsewhere to the periphery, undergirding analyses of contemporary transnational science and technology with traditional but now untenable hierarchical categories. In this book, Amit Prasad examines features of transnationality in science and technology through a study of MRI research and development in the United States, Britain, and India. In an analysis that is both theoretically nuanced and empirically robust, Prasad unravels the entangled genealogies of MRI research, practice, and culture in these three countries.
Prasad follows sociotechnical trails in relation to five aspects of MRI research: invention, industrial development, market, history, and culture. He first examines the well-known dispute between American scientists Paul Lauterbur and Raymond Damadian over the invention of MRI, then describes the post-invention emergence of the technology, as the center of MRI research shifted from Britain to the U.S; the marketing of the MRI and the transformation of MRI research into a corporate-powered “Big Science”; and MRI research in India, beginning with work in India’s nuclear magnetic resonance (NMR) laboratories in the 1940s. Finally, he explores the different dominant technocultures in each of the three countries, analyzing scientific cultures as shifting products of transnational histories rather than static products of national scientific identities and cultures. Prasad’s analysis offers not only an innovative contribution to current debates within science and technology studies but also an original postcolonial perspective on the history of cutting-edge medical technology.

http://mitpress.mit.edu/books/imperial-technoscience

Colloque ingénieurs FO 17 juin 2014 : programme

Colloque ingénieurs 17 juin 2014

Du savoir-faire artisanal d’Imhotep à la formalisation des connaissances de l’époque moderne, en passant par Gutenberg, de Vinci ou Eiffel, pour n’en citer que quelques-uns, l’expertise technique fut de tout temps le trait caractéristique de la figure de l’ingénieur, plaçant ce dernier au cœur des transformations économiques et sociales.

Qu’en est-il aujourd’hui au regard des évolutions technologiques et d’une société toujours plus fortement modelée par la rationalité économique et le court-terme ? Cela préfigure-t-il une transformation historique de l’identité de l’ingénieur ? Cela pose-t-il un regard nouveau sur le contenu et la valorisation de leur formation ? Sur leur recrutement au sein des entreprises ? Enfin, comment l’évolution de leur carrière dans l’excellence scientifique et la défense de la reconnaissance de leur qualification et de leur diplôme est-elle appréhendée par les ingénieurs ?
Autant de questions auxquelles les participants aux trois tables rondes tenteront de répondre. Continue reading

Call for papers : History of aluminium (19th-20th century)

L’aluminium, matière à création

XIXe-XXIe siècles
Colloque international
 
École des Hautes études en sciences sociales, Paris
11 et 12 décembre 2014
Matériau de la seconde industrialisation, symbole du progrès de la science puis de la « modernité », l’aluminium fait l’objet de perceptions contrastées : adoubé par certains créateurs (designers, couturiers, artistes), métal de l’exploit et la performance scientifique, technique ou sportive,  il  a dans d’autres domaines du monde social une image moins forte, car la banalité est moins glorieuse.
Pour ce dernier colloque de l’ANR Créalu, il s’agit de mettre en lumière, par une démarche pluridisciplinaire, les processus créatifs à l’œuvre depuis la découverte et l’invention d’un matériau nouveau au milieu du XIXe siècle : création d’un secteur industriel allant de la mine de bauxite aux objets du quotidien, réception et usages des produits de consommation courante ou d’exception, appropriation par les sociétés dans un contexte de globalisation. Continue reading

Book: The Chemical Industry in Europe

Ernst Homburg, Anthony S. Travis, Harm G. Schröter (eds), The Chemical Industry in Europe, 1850-1914: Industrial Growth, Pollution and Professionalization, Dordrecht, Kluwer Academic Publishers, 1998

“This book analyses the development of the chemical industry during the Second Industrial Revolution in a large number of European countries. It is the first book-length study of the European chemical industry that pays proper attention to the importance of environmental issues, and to the role of the chemical profession both in industrial and in environmental matters. It is intended for a large audience of historians of technology and chemistry, social historians, economic and business historians, and historians of the environment.”

Contributors:  Ernst Homburg, Anthony S. Travis, Christian Simon, Hans Jorgen Styhr Petersen, Paolo Amat di San Filippo, Roman Mierzecki, Anders Lundgren, Harm G. Schröter,Sarah Wilmot, Peter Reed, Arne Andersen, James Donnelly, Stuart Bennett, Carsten Reinhardt, Wolfgang Wimmer, Gérard Emptoz, Anne-Claire Déré