Séminaire : Que fait la figure de l’ingénieur au monde social en Inde? 19/02/2016

Séminaire de recherche IDHES-Département de sociologie

Lignes d’effervescence en sociologie des groupes professionnels

Première séance : Vendredi 19 février 10h-12h30

Salle T11, bâtiment T, Université de Nanterre

Roland Lardinois

(Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud, CNRS)

Que fait la figure de l’ingénieur au monde social en Inde ?

Résumé : La prolifération des écoles d’ingénieurs en Inde depuis une vingtaine d’années, la compétition accrue pour parvenir à entrer dans les écoles les plus prestigieuses comme les Indian Institute of Technology, le développement sans précédent de centres de préparation (coaching centers) aux concours d’entrée dans ces écoles professionnelles (ingénieurs et médecine), la mise en place d’un système parascolaire organisé sur un mode quasi-industriel pour s’adresser à ces milliers de candidats potentiels, le poids des formations informatiques liées à l’expansion du secteur des technologies de l’information, l’exemplarité donnée par quelques grandes firmes multinationales comme Infosys, tout cela contribue à interroger ce que la figure de l’ingénieur fait à la société indienne dans un contexte de libéralisation économique où tout service éducatif se monnaie sur un marché libre qui n’épargne aucun secteur de l’économie que l’Etat peine à encadrer.

Le séminaire « Lignes d’effervescence en sociologie des groupes professionnels »

Dans le travail de tout chercheur, il existe des domaines familiers, dans lesquels une solide expérience a été acquise, et des domaines en cours d’exploration, où des investigations ont été engagées mais n’ont pas encore donné lieu à des connaissances reconnues et stabilisées. Pour le dire à la manière de T. Kuhn, l’activité de recherche comporte des aspects de « science normale » et des points d’effervescence, des pistes dans lesquelles on s’aventure pour aborder un domaine nouveau ou s’essayer à des cadres théoriques inhabituels. C’est à la présentation de tels chantiers, à ces objets ou perspectives à l’état d’esquisse qu’est consacré ce séminaire : l’auteur-e sera invité-e à faire part de ses réflexions, ses choix et ses hésitations, sans cacher les difficultés ou les doutes qu’il rencontre.

Public

Le séminaire est conçu à l’attention des étudiant-e-s du master « Etudes et recherches sociologiques, des chercheur-e-s de l’IDHES, des membres du département de sociologie de Nanterre, mais il est ouvert à l’ensemble des chercheur-e-s et doctorant-e-s intéressé-e-s.

Séance suivante

Le 11 mars 2016, Reinhard Gressel (IFSTTAR) et Charles Gadea (IDHES) : « Les professionnels mobiles. Une problématique en mouvement »

Coordination

Valérie Boussard (IDHES) valerie.boussard@u-paris10.fr et Charles Gadea (IDHES) charles .gadea@u-paris10.fr


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *