ENGIND Seminar : Aurélie Varrel – Researching on IT engineers return migration in the 2000s: socio-spatial trajectories and spatial mobility.

Le deuxième atelier de l’ANR ENGIND – Ingénieurs et société en Inde coloniale et post-coloniale se tiendra le 17 février 2014

de 14h à 17h, en salle 638, CEIAS-EHESS, 6e étage, 190-198 avenue de France, Paris
Métros : Bibliothèque (ligne 14) ou Quai de la gare (ligne 6)

 

Aurélie VARREL

(CEIAS – Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud- CNRS)

 Enquêter sur le retour des ingénieurs IT à Bangalore au début des années 2000 : trajectoires socio-professionnelles et mobilité spatiale 

Cette communication présentera certains résultats d’une enquête menée à Bangalore dans les années 2000 auprès d’un échantillon d’ingénieurs du secteur des hautes technologies. Ce groupe a pour double caractéristique d’une part le type d’emploi et le secteur d’activité en Inde, d’autre part une trajectoire spatiale et professionnelle originale : il s’agit d’ex-migrants revenus en Inde au terme d’une période d’expatriation professionnelle à l’étranger, principalement des États-Unis. Cette migration de retour s’est articulée avec l’évolution de la géographie économique à l’échelle mondiale, en dehors de toute incitation politique directe, ce qui en fait un cas sans précédent dans le domaine des études migratoires. Cette communication portera plus précisément sur la complexité du retour comme étape dans des trajectoires individuelles qui seront examinées à la fois sous l’angle des parcours professionnels et d’un point de vue spatial.

This communication will present the results of the doctoral research that I conducted on a sample of Indian IT engineers a decade ago. This group is characterized by two common features: their type of job in the IT sector in India; their specific spatial and professional trajectories that involve international migration. These were ex-migrants who had come back after a period of professional activity in the USA. This return migration can be considered as part of the manifold reorganization of the global production map, as it was not supported by any policy, which made it an unprecedented case in the field of migration studies as far as highly skilled migrations are concerned. In this talk I will highlight the complexities of the return: it will be examined as a stage and a moment in individual mobility trajectories in both professional and spatial perspectives.

L’atelier est ouvert à toutes et à tous.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *